L’univers étonnant des pastels

Parce qu’il ouvre un étonnant univers chromatique, le pastel est un art profond et délicat par excellence. Composé de pigments purs mêlés à de la craie, avec peu de liant, le pastel offre un contact
direct avec la couleur. Basé généralement sur des pigments naturels et stables, le pastel permet aux oeuvres d&r...

L’univers étonnant des pastels

Parce qu’il ouvre un étonnant univers chromatique, le pastel est un art profond et délicat par excellence. Composé de pigments purs mêlés à de la craie, avec peu de liant, le pastel offre un contact
direct avec la couleur. Basé généralement sur des pigments naturels et stables, le pastel permet aux oeuvres d’approcher... l’éternité.

tout sur les pastels

L'histoire des pastels

Le pastel est considéré comme « l’art de peindre à sec » et les premiers travaux connus datent de la fin du XVe siècle. Si la fabrication du pastel apparaît dans un traité artistique daté de 1574, c’est à partir du XVIIe siècle que le pastel prendra tout son essor en Europe.

Avec Quentin de la Tour, Chardin, Boucher... le pastel devient au XVIIIe un art à part entière et acquiert enfin ses lettres de noblesse. L’impressionnisme lui donne un nouveau visage avec Degas, Toulouse-Lautrec, ou Vuillard. Un engouement sans réserve qui se prolongera jusqu’à nos jours.

Les différents types de pastels

Dans la technique du pastel, le mélange de nuances est moins facile que dans les techniques humides. Les grandes marques offrent donc une palette très large de teintes graduées couleur par couleur.

  • Pastels secs extra-fins : les plus grands pastellistes ont toujours recherché le caractère raffiné des pastels tendres et extra-fins. Dalbe propose une offre très large associant les plus grands noms de ce produit haut de gamme.
  • Pastels durs et craies : moins fragiles, les pastels durs ou craies se présentent sous forme de bâtonnets, généralement carrés. Intensité de couleur et robustesse en font un outil très apprécié, en particulier pour l’étude et l’initiation.
  • Crayons pastels : conçus comme des crayons, autour de mines épaisses, en pastel « dur », ils se révèlent très pratiques à utiliser mais également moins fragiles que les pastels classiques.
  • Pastels gras : d’un usage très différent, les pastels gras permettent les nuances, directement mélangées sur la feuille. L’huile qui assure le liant des pigments renforce encore la profondeur des teintes. Certains pastels gras sont particulièrement adaptés à un jeune public scolaire.

pastels craies dalbe

Quels papiers pour le pastel ?

Pastels secs : c’est sur un papier à grain, de fin à fort, que votre pastel va exprimer toute sa force, toute son intensité. Mieux que le papier blanc, des papiers à grain légèrement teintés permettent de mieux valoriser les nuances très claires et les accents blancs. Certains fabricants proposent même des papiers à microparticules, qui agissent comme un papier ponce ultra raffiné, vous offrant ainsi une intensité chromatique spectaculaire.
Pastels gras : ils se travaillent sur des papiers à dessin classiques, mais aussi sur des surfaces très lisses comme le plastique ou le métal.

Comment conserver une oeuvre au pastel ?

C’est parce qu’il est composé de grains de couleur simplement « posés » sur le papier que le pastel a cet aspect à la fois velouté et très intense. Mais l’oeuvre est alors sensible
aux frottements et aux chocs/vibrations. 

  • Fixatif : la solution consiste à fixer, très légèrement, entre chaque couche votre travail en cours d’élaboration. La fixation finale sera légère également pour éviter tout « glaçage » modifiant la perception des nuances.
  • Encadrement : on peut aussi encadrer le travail, quasiment sans le fixer, comme le sont les oeuvres de la plupart des musées et galeries.
  • Stockage à plat : enfin, pour conserver à plat ses travaux au pastel, on veillera à intercaler entre chaque oeuvre une feuille de papier cristal qui protègera la couleur.

les pastels secs

Lire la suite

Pastels & Craies Il y a 58 produits.